Entre-gens
Menu Principal
Entre-gens
Qui sommes-nous ?
Index
Entre nous
La une de la pluralité
revue de presse
Correspondances
Coups de pouce
Talents à découvrir
Passions à partager
Migrants pleins d'allant
Mots pour maux
Vivre autrement
Récits de vie
Interculturel
Une ville, des talents
Initiatives citoyennes
Fenêtres sur le monde
Coups de coeur
La Lettre
Portail
Liens
Calendrier
Nous contacter
Sondages
Pour vous, la danse orientale c'est...
  
Le portrait que vous avez préféré
  
Vous aimez les rencontrer sur entre-gens. Vos préférences :
  
Populaire
Connexion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Se souvenir de moi
Perdu votre mot de passe ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Syndication
Entre-gens

Partager Participer Parrainer(mode d'emploi)


Instant karma Version imprimable Suggérer par mail
01-09-2015
"Mais alors, , dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ?" (Lewis Caroll). Car nous brillons tous / Comme la lune et les étoiles et le soleil / Oui nous brillons tous / Allons, allons, allons (John Lennon). Les étoiles sont éclairées pour que chacun puisse un jour retrouver la sienne (Saint-Exupéry). Il y a une étoile mise dans le ciel pour chacun de nous, assez éloignée pour que nos erreurs ne viennent jamais la ternir (Christian Bobin).

                                    

"C'est peut-être parce qu'un jour ma maîtresse d'école tomba malade que je suis devenue danseuse" (Claude Bessy, à qui une institutrice remplaçante demanda si elle voulait danser alors qu'à l'âge de huit ans elle dessinait une danseuse sur le tableau noir). L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre (avec Olga Kurylenko, actrice, ci-dessus, Alice Renavand, danseuse étoile, Maria Kotrotsou, musicienne).
Lire la suite...
Volcaniques Version imprimable Suggérer par mail
01-08-2015
En 1969, l'homme a marché sur la lune. En 1982 est né l'internet. En 1998, on a découvert le clitoris. En 2015, douze écrivaines noires francophones ont publié Volcaniques. Une anthologie du plaisir

                                        

Les fidèles lecteurs d'entre-gens connaissent déjà bien Léonora Miano qui a dirigé cette production littéraire et Axelle Jah, l'entremetteuse de talents (Entre femmes, juillet 2010). Ils sont aussi admirateurs d'Elisabeth Tchoungui, "apôtre" de la diversité dans le paysage audiovisuel français (Presse plurielle, avril 2009). Mais les neuf autres contributrices n'ont pas encore été présentées dans ces colonnes et leur brillante implication dans cette publication nous invite à vous les faire découvrir. Paru le 27 janvier 2015, aux éditions Mémoire d'encrier, cet ouvrage collectif est en fait le deuxième volet d'un travail sur le couple et l'intimité. Le premier volet (Première Nuit. Anthologie du désir) était entièrement masculin et pour tout dire était resté plutôt prude. Le second, entièrement féminin, se révèle totalement décomplexé. Les hommes ont du désir. Les femmes ont du plaisir. Là serait la différence...

(avec Gisèle Pineau, Axelle Jah-Njiké et Nafissatou Dia Diouf, Hemley Boum, Gilda Gonfier, Fabienne Kanor, Marie-Dô, Nathalie Etoké et Silex, Gaël Octavia, auteure de l'oeuvre illustrant la présentation de ce sujet)       
Lire la suite...
Le temps des Clodettes Version imprimable Suggérer par mail
01-07-2015

C'était au temps des années ORTF Ces noms-là ne vous diront peut-être rien: Cynthia Rhodes dite Cindy (Américaine), Pat Kerr (Jamaïcaine), Solange et Siska Fitoussi, Lydia Baronian, Maddly, Evelyne et Nelly Bamy (originaires de la Guadeloupe), Jocelyne Charlery dite Cathy (originaire de la Martinique, ndlr, élue Mlle France d'Outre-Mer 1968), Lydia Naval dite Ketty (également Antillaise), Sandra Alma Martinez Cadet (Haïtienne), Patricia Criton (d'origine sénégalaise), Ketty Sina (d'origine camerounaise), Peggy Nguyen-Thi ("l'Eurasienne"), Nadine Ligeron dite Prisca, Anne Lafitte, Marion Halphen, Dany Donne Borg, Julie Lacroix. On peut encore citer Monecia Lyttle Mc Clellan, Clara Lesueur, Carole Plumelle, Jenny Dupin, Anne Sérard, Hussawa Funnilay, Karine Babou, Dominique Neron, Nicole Bize, Maya, Malika et Béatrice Sergueïeff...

                                       

Elles furent les Claudettes ou Clodettes, de trente à quarante danseuses au total sur une période qui s'étend de 1967 à la mort du chanteur Claude François en 1978. La dernière, Béatrice, a été engagée quelques jours seulement avant le décès de son patron le 11 mars 1978, électrocuté dans sa salle de bain.
Lire la suite...
Petites histoires dans la grande Version imprimable Suggérer par mail
01-06-2015
"Quand on est adolescent, on est idéaliste, on dit que l'on peut changer le monde, on pense que l'on peut battre les dictatures, que l'on peut faire de grands changements dans la société. Avec le cinéma, C'EST POSSIBLE !

                          
                            

J'ai vu ça dans ma vie, en Iran, comment un film peut avoir des influences immenses sur un peuple, dans un pays trois fois plus grand que la France, un pays de 90 millions d'habitants, comment un film peut changer des choses dans la société. J'AI VU CELA ! On ne peut pas tout changer mais on peut avoir des influences, on peut ouvrir une fenêtre de plus dans la vie des gens où ils peuvent regarder une autre vue dans leur vie. C'est notre mission. Parce que les gens peuvent avoir une très belle maison mais avoir une fenêtre fermée. Si on arrive à ouvrir cette fenêtre avec un film, on fait cette mission. Cela peut être une sensation, cela peut être un moment de joie, un moment de tristesse, un moment d'émotions et cela suffit." (Golshifteh Farahani)

Elles/ils en parlent, pour le Forum des images (source: un état du monde, webdoc) : Hiner Saleem, Hiam Abbass (page 2), Serge Avédikian (page 3), et Michale Boganim (page 4)
Lire la suite...
La une de la pluralité (2015/4) Version imprimable Suggérer par mail
25-05-2015
 23 et 30 août 2015: "Apprends-moi à danser" (Zorba le Grec), avec le poète Alexandre Mitzalis et les musiciens de la famille Vlachos.

                                   

(sujet double, quinzomadaire) C'est une nation traumatisée qui est entrée dans l'été 2015. Cinq ans après le premier "plan de sauvetage", la Grèce retient de sa cure d'austérité ce que constatent aujourd'hui ses onze millions d'habitants: un chômage de masse, des faillites, des services sociaux exsangues, une humiliation nationale aux yeux du monde. Ils ont alors logiquement voté, très majoritairement, contre les conditions qui leur étaient imposées par "les créanciers" pour le renflouement des caisses, mais ils souhaitent tout aussi majoritairement ne jamais quitter la zone euro. La Grèce, seule nation des Balkans à ne pas avoir succombé au communisme, aime l'Europe, au sein de laquelle les Grecs voyagent depuis des siècles.
Mais cet Occident fut aussi pendant des années le geôlier de la Grèce. Après l'occupation nazie de 1941 à 1944, le pays a connu une longue période de junte militaire, soutenue par les Etats-Unis. L'entrée dans l'UE puis dans la zone euro devaient lui permettre de sortir de son enfer. Au lieu de cela, c'est son identité qu'il s'est mis à perdre. On demande à la société grecque de se réformer. Blessée, elle aspire d'abord à se retrouver... Libre.
Lire la suite...
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 9 sur 244
Designed by Dolmenhir - Dessiné par Dolmenhir - Powered by Mambo - Motorisé par Mambo - Get Firefox